Où? (Lieu)
0000
Résultats

Centre Ville

Mairie (Ayuntamiento)En 138 avant J.-C., le consul romain Decimus Junius Brutus Callaicus récompense les troupes qui ont combattu pendant les campagnes lusitaniennes avec des terres, lors de la conquête de l’Ibérie. Quelques 2000 colons s’établissent sur un gué naturel le long du fleuve Tyris (Turia), où passait la Vía Augusta. Le camp s’appelle Valentia Edetanorum (valeur dans la région d’Edetania). Bien qu’il existe des preuves de présence ibère à ce que sera Valence, au IVe siècle avant J.-C., la colonie romaine fut le premier camp permanent et servira de fondations au développement de la ville à travers le temps. Ensuite viendront les Wisigoths, les Maures qui feront de Balensiya une splendeur, puis Jaume I de Aragón pendant la Reconquista.

Au XIVe siècle on trace une nouvelle muraille avec deux objectifs: inclure les petites communautés qui se sont développées à l’extérieur des murs et protéger la ville des attaques du Royaume de Castille.

La LonjaCette brève introduction explique les limites de la ville à l’origine, dont le tracé du XIVe siècle correspond aujourd’hui à la Ciutat Vella (vieille ville), le centre de Valence au sens large. Les limites du camp romain se retrouvent dans le quartier de La Seu, centre de la vie politique et religieuse de la Communauté Valencienne. Ainsi la vieille ville, composée de six quartiers, est délimitée par les rues Colón, Játiva, Guillén de Castro et par l’ancien lit du fleuve Turia.

Le centre est une des zones les plus exclusives de Valence. Il possède un mélange d’histoire et de modernité qui ne se retrouve nulle part dans le reste de la ville. Dans la vieille ville se trouvent à la fois les bâtiments les plus luxueux et des rues bohémiennes. Il y a aussi des boutiques prestigieuses comme des boutiques artisanales et traditionnelles, à côté de grands magasins. La majeure partie des musées de Valence se trouve dans ce quartier. Se promener dans le centre ville implique se retrouver face à face avec une multitude de monuments historiques, témoins de l’évolution de la ville et des différentes cultures qui forment son caractère.

Commençons par la Plaza del Ayuntamiento (place de l’hôtel de ville). De forme triangulaire, elle se trouve, évidemment, en face de la mairie. Toute la place est entourée de bâtiments riches en architecture, construits pour la majorité au premier tiers du XXe siècle. La place est de style néoclassique, et est bordée par des kiosques à fleurs traditionnels. C’est ici que se déroule du 1er au 19 Mars la plus importante mascletà, un des événements principaux des Fallas. Pendant les fêtes de Noël, la place est décorée avec des illuminations spéciales et des jardins de poinsettias.

Torres de SeranoNous avons avancé qu’il y avait des boutiques en tout genre dans le centre, rien n’est plus véritable. En plein centre il y a de grands magasins dans les rues Pintor Sorolla et Colón, des galeries commerciales à Don Juan de Austria, des boutiques exclusives à Poeta Querol, des boutiques de mode à Colón et aux alentours, des boutiques de design dans le Carmen, des petits artisans et des boutiques traditionnelles disséminées un peu partout dans le centre… une diversité sans fin.

Ce qui caractérise le centre est sans doute cette diversité. Il en est de même pour les restaurants: restaurants familiaux, de luxe, spécialisés dans le riz, en fruits de mer, exotiques, gastronomiques, rapides,… la liste est interminable. Pour un sandwich comme pour un plat sophistiqué, le centre est l’endroit idéal. Pour boire un verre, les possibilités sont également sans limites. Si l’Espagne se détache de l’Europe par sa vie nocturne et festive, Valence se détache du reste de l’Espagne pour les mêmes raisons.

Il convient de dire que les limitations horaires et les permis instaurés ces dernières années ont réduit la vie nocturne, tout du moins dans la rue, mais le nombre de possibilités pour aller boire un verre la nuit reste impressionnant. Depuis les bars traditionnels aux bars à cocktail élégants, tous les goûts sont permis!

CathédraleL’aspect culturel est également très présent au centre. On y trouve des cinémas, des théâtres, des musées, des galeries d’art et des bibliothèques. Les cinémas Lys et ABC Park sont mythiques pour les valenciens, et ont été tous deux été rénovés ces dernières années. La Filmoteca, sur la Plaza del Ayuntamiento, projette les grands classiques du cinéma par cycles, avec trois projections par jour. Elle se trouve dans le même bâtiment que le théâtre Rialto. Très proches se trouvent d’autres théâtres importants comme le Principal et l’Olympia, et un peu plus loin mais toujours dans l’enceinte de la vieille ville, l’Escalante et le Talía.

La majeure partie des musées de Valence se trouve aussi en centre ville: l’IVAM (art moderne), le MUVIM (illustration et moderne), le Musée de la Céramique, le Nau de l’Université de Valence, la fondation Chirivella Soriano, le Musée de la Préhistoire… Le centre de Valence est le lieu de référence des différents courants artistiques.

Un autre élément à détacher du centre est la présence de rues piétonnes. Dans la partie la plus commerçante on peut se promener sans être dérangé par les voitures dans la rue Ribera ou le passage de Ruzafa. Plus on se rapproche de la vieille ville, plus on se retrouve dans des zones piétonnes, comme la Plaza de la Virgen, la Plaza Redonda et toutes les rues du Carmen.

Pendant les Fallas, le grand événement de Valence, le centre se converti en lieu de fête. En plus de la mascletà précédemment mentionnée, le quartier comprend un nombre important de casales falleros, lieu de réunion des commissions de «Fallas». Pour voir les Fallas les plus grandes il est utile de parcourir le centre et la vieille ville, ainsi qu’Ensanche et Ruzafa, où se situent les Fallas spéciales et d’autres éléments typiques de la fête valencienne. Par exemple, à Ruzafa, il existe une tradition d’illuminer les rues dans toute leur longueur pendant l’événement.

Voir les propriétés à vendre dans le centre ville de Valence.