Où? (Lieu)
0000
Résultats
Tuesday, September 29th, 2009

De gros enjeux dans un marché vide.

Maison de luxeEn bourse, on entend souvent parler de “têtu”,  et de « baisse » lorsqu’il s’agit de fortes et faibles émissions, et en effet, les marchés boursiers sont tout à fait dans un état de baisse en ce moment, avec le volume des échanges considérablement réduit.

Le marché creux de l’immobilier et la baisse des prix des propriétés ont, eux, produit l’effet inverse, avec 75% des personnes interrogées dans un sondage Américain récent qui déclarent que les temps sont bons pour acheter des propriétés, comparés aux 39% disposés à entrer en bourse.

Un marché d’acheteurs

L’immobilier se porte mieux que la bourse car la baisse des prix redonne de la valeur au marché et crée des occasions en or. De plus, le public a confiance que dans le moyen/long terme, le marché sera profitable. Dans leur article « Dix choses à acheter avant que ne s’améliore l’économie », Forbes explique : «En premier de liste : l’immobilier. Il est probable que cela soit le meilleur moment pour acheter une maison depuis une génération.»

« Il y a en ce moment deux types de personnes pour lesquelles le marché est particulièrement intéressant en ce moment. » explique José Ribes de Rimontgó, « Ceux avec des moyens financiers indépendants ou ceux qui peuvent se faire accorder un prêt ; ceux là peuvent trouver des occasions de rêve dans le climat actuel. » Comme le conseil Kiplinger’s Personal Finance : « C’est une bonne période pour trouver une affaire si vous être confiant en votre travail, et que vous ne comptez pas vendre avant au moins 5 ans.»

« L’autre type d’acheteur qui bénéficie en ce moment est la personne qui cherche une maison à long terme. » Explique Ribes, « Ils ont maintenant les moyens d’acheter une maison dont ils n’auraient jamais rêvé  il y a 3 ans. Dans certains cas, les prix sont même au niveau d’il y a 5 ou 10 ans. » En conséquence, les ventes commencent déjà à augmenter dans plusieurs marchés, avec le Royaume-Uni brisant les records de transaction des 18 derniers mois. Bien que cette activité augmentée agisse en ralentissant la baisse des prix, de grandes quantités de stock non-vendu empêcheront l’augmentation de prix pour quelques temps – affirmant qu’il s’agit bien d’un marché acheteur.

Articles inclus dans:

Vous avez aimé cet article?
S’abonner pour recevoir automatiquement les derniers articles
  RSS